© 2019. C'est le site de Créolineeee, et elle en est fièreeee, nananèreee !

Mais qui est Créoline ?

Que dire, que dire… ?

C'est drôle, vous savez...

Autant j'ai une facilité déconcertante à rédiger un texte de fiction, même en y mettant beaucoup de moi, autant me raconter moi-même me paraît insurmontable. En plus…

1) Si j’écris un truc trop long, vous aurez la flemme de lire. Vous allez donc prendre vos jambes à votre cou et nous n’aurons même pas eu le temps de faire connaissance.

2) Si j’écris un truc trop court, vous allez forcément me le reprocher, et dire que je me fiche de vous.

3) Si c’est inintéressant… voir petit 1 anatomique (la partie qui parle des jambes et du cou).

4) Si c’est trop intéressant, vous allez développer une addiction certaine à mon écriture, et je serai dans l’obligation de vous injecter virtuellement des doses de textes à une fréquence bien trop régulière pour que je puisse la tenir. Et puis « addicter » les gens… est-ce bien légal ?

 

… Bref… Z’avez vu le dilemme dans lequel je suis ?

 

Let’s start par les évidences… Je me pseudo-nomme Créoline de Venfré. C’est un anagramme des mes vrais nom et prénom, que je me garde pour l’instant de dévoiler, parce que quand je serai ultra célèbre, les paparazzis se feront un plaisir de me traquer et de révéler ma véritable identité au grand jour. Il faut bien leur donner à manger, à ces gens-là (si vous êtes un paparazzi et que vous passez par-là, notez que je n’ai rien contre votre profession et que je suis disponible pour des interviews… #cacestfait)

Je suis une femme, une vraie, avec tous les attributs nécessaires livrés à l'instant où je suis née.
Parlons-en de ma naissance, tiens... (et du reste). Je suis parisienne de naissance, banlieusarde d’adoption, martiniquaise d’origine, et heureuse de religion. Je suis surtout écrivaine sans prétention.

Parce que j'aime beaucoup m'amuser à enfoncer des portes ouvertes, j'ajouterai que ma passion première est l'écriture. J'écris pour ainsi dire depuis que je suis en âge de tenir un stylo, et l'écriture ne m'a jamais quittée.
Aujourd'hui, je travaille moins à la main, beaucoup plus à l'ordinateur, mais la sensation grisante que m'apporte le fait de façonner des univers bien à moi n'a pas changé !

Et ce slog, alors ?

Eh bien ce slog, puisqu'il me permet de laisser mes doigts courir sur le clavier, est une manière autre d'écrire. Et surtout, il sera l'occasion de faire connaissance avec vous, qui avez échoué ici, au hasard des clics, ou que sais-je...

Je ne me suis pas fixé d'objectif en termes de fréquence de ponte d'articles - ne nous leurrons pas, j'ignore encore où tout ça va me mener... en revanche, j'espère que cette interface sera interactive, j'espère en faire un lieu d'échange, de partage, un lieu bien au chaud, un second chez moi, en somme, puisque les mots sont ma résidence secondaire.

À  ce stade de notre relation, il faut que je vous avoue quelque chose... étant donné qu'on a gagné en connivence, il faut que je vous révèle un de mes inavouables secrets - promettez-moi de ne pas me renier quand vous saurez tout - je suis bordélique. Non, je vous dis ça, parce qu'à partir du moment où je vous ai invités dans mon second chez moi, il faut quand même que vous sachiez à quoi vous attendre. L'avantage des personnes bordéliques, c'est qu'elles laissent traîner un peu n'importe quoi, n'importe où. Aussi trouverez-vous sûrement des tas d'articles sans lien, organisés ou non, dans mon petit capharnaüm. Rassurez-vous, il y a malgré tout de la place pour tout le monde, vous y trouverez la vôtre...

Une remarque, une suggestion, n'hésitez pas : je ne mords pas, et si vous souhaitez exprimer des désaccords quant à certaines de mes publications, donnez-vous en à cœur joie, car comme l'a dit Antoine de St Exupéry (qui est d'ailleurs un personnage de mon premier roman, du moins si je le garde...) :

« Si tu diffères de moi, mon frère,
loin de me léser, tu m'enrichis. »


Aussi, si votre opinion diffère de la mienne, tant mieux, et mille fois tant mieux, car à la fin de nos échanges, je me serai enrichie d'une autre opinion.


N'hésitez donc pas à me contacter, à bousculer mes repères, à lancer des débats, des défis, ou autre... et grandissons ensemble, en toute intelligence !

À tout bientôt, les Crollowers !

Cré-Cré

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now